A.S. Coteaux de Dordogne : site officiel du club de foot de Mouliets et Villemartin - footeo

LAURENT DAURIAC L'HOMME PROVIDENTIEL POUR LIBOURNE

26 mai 2017 - 19:08

Trois clubs, trois montées, tel est le bilan de Laurent Dauriac lors de cette dernière décennie. Après le Stade Bordelais avec une montée en CFA, Marmande et une montée en CFA2, c'est au tour de Libourne, le club qui l'a lancé comme éducateur. (par Marie-Laure Julian)


 

 

 

Quel est donc son secret de réussite ? Nul doute que plusieurs techniciens aimerait connaitre les forces de Laurent Dauriac qui a réussi à accéder à l’échelon supérieur ses trois derniers clubs. En 2012, le Stade Bordelais accède en CFA2 sous ses ordres. En 2015, Marmande crée la surprise en accédant en CFA2. Et lors de ce printemps 2017, il permet à son club de coeur, celui qui a vu débuter sa carrière d’éducateur, de retrouver le niveau fédéral, quitté six ans plus tôt.
« Je n’ai pas de recette particulière si ce n’est celle du travail, et un bon mélange de plaisir lié à de la rigueur. Pour monter il faut se fixer des priorités en fonction du potentiel de tes joueurs et penser avant tout à tirer le meilleur de chacun ensemble avant de penser résultat. Ce n’est pas toujours évident à faire comprendre dans ce milieu du foot mais quand on te laisse travailler dans cet état d’esprit normalement les résultats suivent« , précise Laurent Dauriac.
Pourtant, cette saison, cela n’a pas été facile. Sur la première partie de saison, les résultats sont irréguliers.

<img class="alignright wp-image-123806" src="http://www.actufoot.com/contenu/uploads/2017/05/Libourne.jpg" alt="" width="400" height="283" />Et autant Libourne a pu ramener des points de son déplacement à Arcachon, autant cette formation a perdu des points à domicile contre Orthez, Estuaire Haute Gironde ou encore Langon pouvant laisser quelques doutes au technicien : « un entraîneur qui n’a que des certitudes, il y en a peut-être, mais il ne reste pas longtemps dans le milieu. Oui j’ai douté, chaque entraînement et chaque match est une remise en question. Il faut avoir des doutes, c’est ce qui nous fait avancer. On cherche, on analyse puis on décide. Ce qu’il faut éviter c’est d’avoir peur et écouter tout ce qui peut parasiter le travail du groupe. L’équipe a gagné de la confiance grâce au respect du projet de jeu. Nous ne sommes certainement pas la meilleure équipe de la poule mais si on est là ce n’est pas non plus par hasard. Notre objectif était de rendre l’équipe efficace avec les moyens mis à disposition« .La deuxième partie de saison a été excellente avec deux belles séries. La première qui a débuté avec un résultat à Lormont juste avant la trêve puis six matchs invaincus (3 victoires et 3 nuls).
« Ne rien lâcher et faire des choix très forts dans l’intérêt du groupe. Il y a eu plusieurs déclencheurs dans la saison à des moments clés. Le plus significatif est la victoire à Lormont avant la trêve, sans notre meilleur buteur. Ce résultat nous permet de rester à la fois à distance mais toujours au contact des leaders. Les douze points de retard sur Villenave ne nous ont pas découragé. On s’est dit que ce rythme infernal des premiers ne perdurerait pas. Ils auraient comme toutes les équipes en foot une période délicate et que c’est à ce moment-là qu’il ne fallait pas se louper. Ce nouveau groupe apprend vite. Et pour construire je l’ai déjà dit en début de saison, il faut du temps. On a mis quatre mois pour trouver les bases de la réussite, la suite on l’a connait c’est une phase retour exceptionnelle« .
Puis, après une défaite contre Bassin Arcachon, six victoires consécutives. Une série stoppée alors par le concurrent à la montée, devenu concurrent au titre, Mérignac Arlac.

 « On nous a trop vite enterré »

En cette ultime journée, dimanche, le FC Libourne peut jouer le titre suite au deuxième revers d’Arlac, contre Villenave.  « La saison se joue jusqu’à la dernière minute. Quand on est compétiteur c’est pour gagner, accéder à des échelons supérieurs et remporter des titres. Le scénario n’est pas forcément favorable mais en foot tout peut arriver« , ajoute Laurent Dauriac.
Il connait d’ailleurs très bien ce genre de situation « j
e l’ai déjà vécu avec Marmande. On devait à l’époque gagner le dernier match à domicile pour l’accession. La pression joue son rôle dans ces moments. L’équipe a franchit des paliers énormes en six mois. Ils sont capables de se solidariser pour atteindre un objectif commun. Le match contre Arlac nous a encore servi de leçon. Ce sera quoiqu’il arrive un bon apprentissage pour l’équipe. Mais avant de se préoccuper du match Arlac/Cestas, on va se préparer pour jouer Bergerac B qui m’avait fait une grosse impression au match aller. »
Si les Pingouins ont envie de tenter de décrocher le titre honorifique de champions, ils savent toutefois que la montée en National 3 (ex CFA2) est désormais acquise. Et Laurent Dauriac n’est pas peu fier d’avoir permis à Libourne de retrouver ce niveau : « 
je suis vraiment content du résultat. On nous a trop vite enterré. Ça nous a rendu service de travailler cachés. La ville de Libourne mérite un club aux échelons National. Il y a ici une culture de travail qui peut nous permettre de rivaliser avec les meilleurs clubs régionaux. J’avais deux ans pour y arriver. On l’a fait dès la première saison, c’est du temps de gagné pour l’avenir. »
Et, ce formateur peut aussi se réjouir d’avoir trouvé quelques petites pépites, formées au club, qu’il a lancé en équipe première : « c
‘est ma plus grosse satisfaction. Ils ont redynamisé le groupe. Cette fraîcheur a boosté les cadres qui ont eux aussi joué un nouveau rôle. Ils vont pouvoir démarrer une saison dès le départ avec six mois d’expérience et une accession au bout, c’est le fruit d’un long travail de formation de nos éducateurs qui est mis en valeur. Tout ceci demande confirmation. »
Une fois le coup de sifflet final donné, Laurent Dauriac travaillera pour la saison prochaine. Mai sil prévient : « l
e meilleur recrutement c’est d’abord faire en sorte de renouveler notre confiance à la majorité des joueurs de cette saison. Ce n’est pas en changeant tous les six mois d’effectif ou d’entraîneur d’ailleurs qu’on peut faire progresser un club..

 

Commentaires

U15 : ASCD / MONSÉGUR : 0 À 2 (6) et Portraits de Dirigeants ...stylisés 2 minutes
U15 : ASCD / MONSÉGUR : 0 À 2 (6) : nouvelles photos 9 minutes
U15 : ASCD / MONSÉGUR : 0 À 2 (6) et 4 autres 15 minutes
Plateau U8/U9 à Rauzan (6) : nouvelles photos 25 minutes
BON SAMEDI et 8 autres 34 minutes
le zap et 13 autres environ 13 heures
. Sined a commenté La marquises des z’anges??? environ 17 heures
Portraits de Dirigeants ...stylisés : nouvelles photos environ 22 heures
U15 : ASCD / Monségur : 0 à 2 (5) : nouvelles photos environ 22 heures
Plateau U8/U9 à Rauzan (5) : nouvelles photos environ 23 heures
La marquises des z’anges??? et 2 autres environ 24 heures
. Sined a commenté Régime draconien !!!! et 2 autres 1 jour
U15 : ASCD / Monségur : 0 à 2 (4) et 8 autres : nouvelles photos 1 jour
U15 : ASCD / Monségur : 0 à 2 (4) et 2 autres 1 jour
Plateau U8/U9 à Rauzan (4) : nouvelles photos 1 jour

U6-U7 / U8-U9

Samedi 18 Novembre

U6/U7---> TARGON

                 Départ piscine 9h15 ou RV stade 10h00

U8/U9---> Repos

 

 

 

 

 

Merci de prévenir si absent.

 

INFO!!!

Dates des plateaux 1ère phase (début des matches 10h30--->RV stade 10h00)

U8/U9 =   25/11 - 09/12

U6/U7 =  18/11 - 02/12 - 16/12

Le départ de la piscine sera indiqué à l'entraînement du mercredi.

IMPORTANT: si vous confiez votre enfant à un accompagnateur pour un déplacement en voiture, n'oubliez pas le siège rehausseur réglementaire. 

 

 

 

.contact: Denis Gomme 0675238209