A.S. Coteaux de Dordogne : site officiel du club de foot de Mouliets et Villemartin - footeo

BON MERCREDI

7 février 2018 - 06:37

JUSTE POUR RIRE

Toute sa vie elle avait fait chier André, son mari, en décidant de tout, criant après lui sans arrêt, se mêlant de ses affaires, bref une vraie de vraie Germaine. 
 
 
Un jour André qui en avait marre lui dit : «Je m’en vais à l’écurie soigner mon cheval. »
 Cinq minutes plus tard alors qu’André s’affairait, Germaine est venue le relancer jusque dans l’écurie et a continué à lui casser le traîneau.
 À bout de nerfs André, volontairement ou pas, a pincé une couille de son cheval qui a rué et envoyé Germaine violemment contre le mur : morte sur le coup.
 Le lendemain soir  à la veillée funèbre Guy et Gaétan jasent au fond de la salle.
 Guy dit à Gaétan : « c’est curieux, as-tu remarqué, chaque fois qu’une femme présente ses condoléances à André, il lui serre la main en faisant oui de la tête, et quand c’est un homme, il lui serre la main en faisant signe que non ».
 Gaétan se met à observer André. Effectivement une femme s’avance vers le veuf qui lui serre la main et fait signe que oui.
 Puis un homme s’avance, André lui serre la main et fait signe que non.
 La veillée funèbre passe, à la fin le groupe diminue et finalement ne restent qu’André, Guy et Gaétan.
 Alors Guy demande à André : « Je vais te paraitre indiscret mais pourrais-tu me dire pourquoi à chaque fois qu’une femme te présentait ses condoléances tu faisais signe que oui, et quand c’était un homme tu faisais signe que non ? »
 Très naturellement André lui répond : " C’est bien simple, les femmes me demandaient: j’espère qu’elle n’a pas trop souffert , elle est morte sur le coup ? » 
  " OUI ! "
 et les hommes : " ton cheval n’est pas à vendre ? » 
  «  NON "

 

Deux ivrognes déambulent dans les rues de Paris. Soudain, l'un d'eux aperçoit un agent de police.
- Pardon, Monsieur... hips... l'agent. Le 72 est déjà passé ?
- A cette heure-ci, il n'y a plus de bus, voyons ! répond sèchement le policier. Allez, circulez !
- Et le 86, il est passé ?
- Je vous dis qu'il n'y a plus de bus !
- Il est passé, alors ?
- oui ! le 86 est passé ! et le 72 aussi !
- Et le 27 ?
- Le 27 aussi ! et le 12, et le 32 ! Je vous dis de circuler ! Il n'y a plus de bus !!
Alors l'ivrogne se tourne vers son copain :

 

Viens mon pote. On peut traverser.

Commentaires

U6-U7 / U8-U9

SAMEDI 26 mai

U6/U7---> La Réole

 

 

U8/U9--->Repos

 

 

 

 

 

   Calendrier plateaux 2ème phase

U6/U7---> 26/05 , 09/O6

U8/U9---> 02-09/06     

       

 Merci de prévenir si absent.

 

 

IMPORTANT: si vous confiez votre enfant à un accompagnateur pour un déplacement en voiture, n'oubliez pas le siège rehausseur réglementaire. 

  

 

 

.contact: Denis Gomme 0675238209